← Précédent

Dénosumab 60 mg (Prolia®) et dénosumab 120 mg (Xgeva®) : Attention aux hypocalcémies et aux ostéonécroses de la mâchoire !

Le dénosumab est un anticorps monoclonal (IgG2) humain qui cible le RANKL, ligand du récepteur RANK. Il se lie de façon spécifique au RANKL avec une forte affinité, empêchant l’activation du récepteur RANK situé à la surface des ostéoclastes et de leurs précurseurs. Le blocage de l’interaction RANK/RANKL inhibe la formation, la fonction et la survie des ostéoclastes et diminue ainsi la résorption osseuse dans l’os cortical et trabéculaire.

L’ostéonécrose de la mâchoire (ONM) est une condition dans laquelle l’os de la mâchoire devient nécrotique, mis à nu et ne cicatrise pas dans un délai de 8 semaines. L’étiologie de l’ONM n’est pas clairement définie, mais elle pourrait être associée à l’inhibition du remodelage osseux. Les facteurs de risques connus d’ONM incluent les interventions dentaires invasives (par exemple extraction dentaire, implant dentaire, chirurgie buccale), une mauvaise hygiène buccale ou une autre affection dentaire pré-existante. Les autres facteurs de risques d’ONM sont les affections malignes avancées, les infections, l’âge avancé, les traitements concomitants (par exemple chimiothérapie, corticothérapie, inhibiteurs de l’angiogenèse, radiothérapie de la tête et du cou), le tabagisme et un traitement antérieur par bisphosphonates.

Le dénosumab inhibe la résorption osseuse par les ostéoclastes, diminuant ainsi le relargage du calcium osseux dans la circulation sanguine. Des cas d’hypocalcémie parfois symptomatique et sévère (incluant des cas d’issue fatale) ont été rapportés chez des patients sous denosumab.

Ceci justifie donc une mise à jour des informations de sécurité d’emploi pour minimiser les risques d’ONM et d’hypocalcémie et ce pour les deux spécialités contenant dénosumab.

Deux alertes ont été émises par l’ANSM pour les 2 spécialités.

Prolia® (dénosumab 60 mg)

Prolia® est indiqué dans le traitement de l’ostéoporose chez les femmes ménopausées et les hommes à risque élevé de fractures et dans le traitement de la perte osseuse associée à un traitement hormono-ablatif chez les hommes atteints de cancer de la prostate à risque élevé de fractures.

Ostéonécrose de la mâchoire

  • Les médecins doivent évaluer les facteurs de risque d’ONM chez tous les patients avant l’initiation du traitement par Prolia®. Un examen dentaire avec des soins préventifs appropriés est recommandé chez les patients présentant des facteurs de risque concomitants.
  • Les patients doivent être informés sur l’importance de maintenir une bonne hygiène buccale, de faire des bilans dentaires réguliers et de signaler immédiatement tout symptôme buccal tel qu’une mobilité dentaire, une douleur ou un gonflement au cours du traitement par Prolia®.

Hypocalcémie

  • L’hypocalcémie est un risque identifié chez les patients traités par Prolia®, ce risque augmente en fonction du degré d’insuffisance rénale.
  • Toute hypocalcémie préexistante doit être corrigée avant l’instauration du traitement par Prolia®.
  • Un apport adéquat en calcium et vitamine D est nécessaire pour tous les patients, et particulièrement chez les patients atteints d’insuffisance rénale sévère.

Le contrôle de la calcémie doit être effectué :

  • avant chaque injection de Prolia®,
  • dans les 2 semaines suivant la première injection chez les patients prédisposés à l’hypocalcémie (par exemple les patients atteints d’insuffisance rénale sévère, clairance de la créatinine < 30 mL/min),
  • si des symptômes laissant suspecter une hypocalcémie apparaissent ou si l’état clinique du patient l’indique.

Les patients doivent être informés sur la nécessité de signaler tout symptôme pouvant faire suspecter une hypocalcémie.

Pour plus d’informations : cf. Lettre aux professionnels de santé Prolia® septembre 2014.

Xgeva® (dénosumab 120 mg)

Xgeva® est indiqué dans la prévention des complications osseuses (fractures pathologiques, irradiation osseuse, compression médullaire ou chirurgie osseuse) chez des patients adultes atteints de tumeurs solides présentant des métastases osseuses.

Ostéonécrose de la mâchoire (ONM)
L’ONM est un effet indésirable fréquent chez les patients traités par Xgeva®.

  • Un examen dentaire avec des soins préventifs appropriés est recommandé avant d’instaurer un traitement.
  • Il ne doit pas être initié chez les patients souffrant d’une affection dentaire ou de la mâchoire nécessitant une intervention chirurgicale, ou chez les patients ne présentant pas une guérison complète après une chirurgie bucco-dentaire.
  • Tous les patients traités doivent être informés sur l’importance de maintenir une bonne hygiène buccale, de faire des bilans dentaires réguliers et de signaler immédiatement tout symptôme oral tel qu’une mobilité dentaire, une douleur ou un gonflement au cours du traitement par dénosumab.

Hypocalcémie

  • L’hypocalcémie grade ≥ 3 est un effet indésirable fréquent pouvant survenir au cours du traitement par Xgeva®. Ce risque augmente en fonction du degré d’insuffisance rénale.
  • Toute hypocalcémie préexistante doit être corrigée avant l’instauration du traitement.
  • Une supplémentation en calcium et vitamine D est requise chez tous les patients sauf en cas d’hypercalcémie.

La surveillance de la calcémie doit être effectuée :

    • avant la première injection de Xgeva®,
    • dans les deux semaines suivant la première injection,
    • si des symptômes laissant suspecter une hypocalcémie surviennent.
  • Une surveillance plus fréquente de la calcémie doit être effectuée pendant le traitement chez les patients ayant des facteurs de risque d’hypocalcémie (par exemple chez les patients atteints d’insuffisance rénale sévère, avec une clairance de la créatinine < 30 mL/min), ou si l’état clinique du patient l’indique.
  • Les patients doivent être informés sur la nécessité de signaler tout symptôme pouvant faire suspecter une hypocalcémie.

Pour plus d’informations : cf. Lettre aux professionnels de santé  Xgeva® septembre 2014.