← Précédent

Cas de fasciites nécrosantes sous bevacizumab (Avastin®).

Des cas de fasciites nécrosantes, dont certains d’issue fatale, ont été rapportés chez des patients recevant du bevacizumab dans le cadre d’essais cliniques et depuis sa commercialisation. Il est recommandé d’arrêter le bevacizumab et d’initier rapidement un traitement approprié dès le diagnostic de fasciite nécrosante.

La fasciite nécrosante est une infection rare des tissus mous, pouvant menacer le pronostic vital, caractérisée par une nécrose se propageant le long des fascias superficiels et du tissu cellulaire sous cutané. Les patients immunodéficients ont un risque plus élevé de développer une fasciite nécrosante.

Les cas rapportés dans les essais cliniques Roche et dans les bases de données de pharmacovigilance sont survenus chez des patients atteints de différents types de cancers. Concernant les conditions médicales associées, la majorité des patients présentait une perforation gastro-intestinale, une formation de fistules ou des complications de la cicatrisation des plaies, antérieure au développement de la fasciite nécrosante. Certains de ces patients ont succombé aux complications de la fasciite nécrosante.

Le résumé des caractéristiques du produit a été modifié en conséquence.