← Précédent

Dispositifs transdermiques à base de rivastigmine : un carnet de suivi pour minimiser les risques de surdosage.

La rivastigmine  (spécialités Exelon®) se présente sous forme de gélules et sous forme de dispositifs transdermiques de différents dosages. Ces médicaments sont indiqués dans le traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères de la maladie d’Alzheimer. Le traitement par la rivastigmine ne doit être instauré que si une personne aidante est disponible pour administrer et surveiller régulièrement le traitement.  Les dispositifs transdermiques font l’objet de signalements récurrents d’erreurs médicamenteuses et de mésusage. Les causes les plus fréquemment rapportées sont l’oubli de retrait du dispositif transdermique et l’application de plus d’un dispositif transdermique à la fois. D’autres erreurs fréquentes sont liées à l’application sur des zones non recommandées ou sur une même zone cutanée pendant plusieurs semaines et au découpage du dispositif transdermique.

Ces erreurs peuvent conduire à un surdosage en rivastigmine se  manifestant  par la survenue de nausées, vomissements, diarrhée, hypertension et hallucinations. Une bradycardie et/ou une syncope éventuellement associées à un malaise ou à des chutes peuvent également survenir. En cas de surdosage, tous les dispositifs transdermiques doivent être immédiatement retirés.

A la demande des autorités de santé et dans le cadre de la mise à jour du plan de gestion des risques (PGR), un carnet patient a été mis en place par le laboratoire Novartis Pharma S.A.S. afin de minimiser ce risque. Il contient :

  • un rappel des recommandations concernant l’application du dispositif transdermique, et notamment l’importance du retrait du dispositif transdermique du jour précédent avant de le remplacer par un nouveau,
  • des fiches de suivi concernant l’application et le retrait du dispositif transdermique à compléter au quotidien par le patient et/ou l’aidant.

Il est important que les prescripteurs préviennent les patients et leur entourage de ce risque de surdosage et qu’ils vérifient leur bonne compréhension des modalités d’application du dispositif transdermique. L’utilisation de ce carnet de suivi permettra de sensibiliser tous les professionnels de santé impliqués dans la prise en charge du patient et de documenter correctement l’application et le retrait quotidien du dispositif  transdermique.