← Précédent

Docetaxel, cas d’entérocolites d’issue fatale.

L’Institut National du Cancer (INCa) en lien avec l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) recommande à titre de précaution d’éviter temporairement l’utilisation du docetaxel dans les cancers du sein localisés, opérables.

Des effets indésirables graves d’issue fatale à type d’entérocolite sur terrain neutropénique sont survenus chez des patientes traitées par docetaxel en monothérapie ou en association, en situation adjuvante ou néo-adjuvante pour cancer du sein. Des investigations sont actuellement en cours.

Dans le prolongement du courrier qui vous a été adressé le 15 février 2017 et compte tenu de l’existence d’une alternative thérapeutique en situation adjuvante dans cette indication, le paclitaxel, l’INCa en lien avec l’ANSM recommande à titre de précaution, après consultation de professionnels de santé, d’éviter temporairement l’utilisation du docetaxel dans les cancers du sein localisés, opérables.

L’INCa et l’ANSM rappellent l’absence d’Autorisation de Mise sur le Marché ou de Recommandation Temporaire d’Utilisation pour le docetaxel en situation néoadjuvante.

L’ANSM veille à garantir l’approvisionnement du territoire national en paclitaxel.

Cette recommandation ne concerne pas, à ce stade, l’utilisation du docetaxel dans ses autres indications thérapeutiques. La plus grande vigilance reste néanmoins nécessaire et chaque indication doit être individuellement évaluée avec information des patients sur les différentes options thérapeutiques.

L’INCa et l’ANSM reviendront vers les professionnels de santé pour partager les résultats des différentes investigations actuellement menées et adapter en conséquence les mesures.

L’ANSM veille à garantir l’approvisionnement du territoire national en paclitaxel.

Cette recommandation ne concerne pas, à ce stade, l’utilisation du docetaxel dans ses autres indications thérapeutiques. La plus grande vigilance reste néanmoins nécessaire et chaque indication doit être individuellement évaluée avec information des patients sur les différentes options thérapeutiques.

L’INCa et l’ANSM reviendront vers les professionnels de santé pour partager les résultats des différentes investigations actuellement menées et adapter en conséquence les mesures.

A lire aussi :

Lettre d’information de l’INCa en lien avec l’ANSM du 20/02/2017.

Lettre aux professionnels de santé du 15/02/2017.

Point d’information de l’ANSM du 15/02/2017.