← Précédent

Gels de kétoprofène (Kétum® et ses génériques) : Rappel des recommandations pour réduire le risque de photosensibilité .

Des risques de photosensibilité liés au kétoprofène topique ont été signalés ainsi que sur les réactions croisées entre le kétoprofène gel et des molécules chimiquement proches (fénofibrate, l’acide tiaprofénique, les écrans solaires de type benzophénone, les composants e ertains parfums) et sur les cas d’allergie associée à l’octocrylène1.

Le document « Gels de Kétoprofène et risque de réactions de la peau en cas d’exposition au soleil » joint à ce courrier doit être distribué aux patients par le pharmacien d’officine. Il rappelle les précautions permettant de réduire ces risques :

  • Ne pas exposer les zones traitées au soleil, même en cas de soleil voilé, ou auxUVA en solarium, pendant toute la durée du traitement et deux semaines après son arrêt.
  • Protéger les zones traitées du soleil par le port d’un vêtement.
  • Laver soigneusement les mains après chaque utilisation du gel.
  • Ne pas appliquer les gels de kétoprofène sous pansement occlusif.
  • Arrêter immédiatement le traitement en cas d’apparition d’une réaction cutanée.

Lors de la prescription d’un topique contenant du kétoprofène, les contre-indications suivantes doivent être strictement respectées :

  • antécédent d’allergie cutanée au kétoprofène, à l’acide tiaprofénique, au fénofibrate ou à l’un des excipients, aux écrans anti-UV ou aux parfums,
  • antécédent de réactions de photosensibilité,
  • peau lésée, quelle que soit la lésion : dermatose suintante, eczéma, lésion infectée, brûlure ou plaie,
  • réactions d’hypersensibilité connues telles que des symptômes d’asthme et de rhinite allergique au kétoprofène, au fénofibrate, à l’acide tiaprofénique, à l’acide acétylsalicylique ou à d’autres AINS.
  • à partir du début du 6èmemois de grossesse (au-delà de 24 semaines d’aménorrhée).

Voir également :

Document Patient

 

1 L’octocrylène est une substance chimique utilisée comme filtre solaire appartenant à la famille des cinnamates et que l’on retrouve dans plusieurs produits d’hygiène et de cosmétique afin de ralentir leur photodégradation.