← Précédent

Kétamine : Risque d’atteintes uro-néphrologiques, endocriniennes et hépatiques graves lors d’utilisations prolongées et/ou à doses élevées.

Dans des contextes d’utilisation prolongée et/ou répétée de kétamine (dont utilisation dans des indications hors-AMM) et en cas d’abus ou de mésusage les effets suivants ont été rapportés. Des atteintes uro-néphrologiques telles que hématurie, insuffisance rénale aigüe, cystite non infectieuse, cystite interstitielle (syndrome de la vessie douloureuse) et atteinte rénale liée à une obstruction haute (hydronéphrose), des atteintes endocriniennes telles que des augmentations de la cortisolémie ou de la prolactinémie nécessitant un suivi biologique, des atteintes hépatiques, notamment cholestatiques de type cholangite, pouvant être sévères ont été décrits. Dans certains cas ces atteintes ont conduit à des transplantations hépatiques. L’arrêt du traitement devra être envisagé en cas de perturbation du bilan hépatique.