← Précédent

Ponatinib (Iclusig*) : nouvelles recommandations concernant les risques d’évènements vasculaires occlusifs.

Une augmentation du nombre d’évènements thrombotiques artériels et veineux a été observée chez des patients traités par le ponatinib, lors du suivi prolongé de deux essais cliniques en cours, l’un de phase 1, l’autre de phase 2. Il s’agit d’évènements indésirables cardiovasculaires, cérébrovasculaires et vasculaires périphériques, ainsi que d’évènements thrombotiques veineux.

Les professionnels de santé peuvent continuer à prescrire le ponatinib, conformément à l’indication approuvée, et en tenant compte des précautions supplémentaires.

Le ponatinib ne doit pas être prescrit chez les patients présentant des antécédents d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral, à moins que le bénéfice attendu du traitement soit supérieur aux risques potentiels.

L’état cardiovasculaire des patients doit être évalué et les facteurs de risque cardiovasculaire doivent être pris en charge et contrôlés avant l’initiation du traitement par ponatinib. La surveillance cardiovasculaire doit se poursuivre tout au long du traitement par ponatinib.

L’hypertension artérielle doit être contrôlée au cours du traitement par le ponatinib. L’interruption du traitement par le ponatinib doit être envisagée en l’absence de contrôle de l’hypertension artérielle.

L’apparition de signes d’occlusion vasculaire ou de thromboembolie doit être surveillée ; en présence de tels signes, le traitement doit être interrompu immédiatement.