← Précédent

Rituximab (MabThera®) : Dépistage du virus de l’hépatite B avant l’initiation d’un traitement.

Nouvelles recommandations relatives au risque de réactivation du virus de l’hépatite B chez des patients traités par MabThera® et au dépistage du virus de l’hépatite B (VHB) avant l’initiation d’un traitement par rituximab (MabThera®).

Soient :

  • dépister tous les patients pour le VHB avant d’initier un traitement par rituximab,
  • ne pas traiter les patients présentant une hépatite B active par rituximab,
  • adresser les patients présentant une sérologie positive pour l’hépatite B, mais sans maladie active, à un médecin spécialisé en hépatologie avant l’instauration du traitement. Ces patients devront être surveillés et pris en charge conformément aux recommandations médicales actuelles afin de prévenir une réactivation du VHB.

——————

Des réactivations du VHB ont été rapportées à la suite de l’utilisation de rituximab dans les indications en oncologie et dans la polyarthrite rhumatoïde. Ces cas ont inclus des hépatites fulminantes, dont certaines ont été fatales.

Une analyse récente a montré que l’utilisation de rituximab est associé à une réactivation du VHB chez les patients présentant une sérologie positive pour l’antigène de surface du VHB (AgHBs positif) ainsi que chez les patients présentant une sérologie négative pour l’antigène de surface du VHB et positive pour l’anticorps anti-nucléocapside du VHB (AgHBs négatif/Ac anti-HBc positif), en particulier lorsqu’il a été administré en association avec des corticoïdes ou une chimiothérapie.

Par conséquent, le dépistage du VHB est désormais recommandé avant toute initiation d’un traitement par rituximab chez tous les patients (et pas simplement chez les patients à risque d’une infection au VHB), quelle que soit l’indication. Tout patient présentant une sérologie positive pour le VHB doit être adressé à un médecin spécialisé en hépatologie avant l’instauration du traitement par rituximab et devra être surveillé et pris en charge pendant le traitement afin de prévenir une réactivation du VHB.