Rechercher un article par date :

Archives du mot-clef épilepsie

Céfépime (Axepim® et ses génériques) : Rappel des risques d’ effets indésirables neurologiques graves lors du non-respect des posologies recommandées notamment en cas d’insuffisance rénale.

Le céfépime est un antibiotique de la famille des bêta-lactamines du groupe des céphalosporines administré par voie parentérale et indiqué dans le traitement de certaines infections bactériennes dues aux germes sensibles au céfépime. Le céfépime est éliminé par voie rénale, exclusivement par filtration glomérulaire. Des posologies non adaptées de céfépime peuvent conduire à la survenue de manifestations neurologiques graves chez le sujet insuffisant rénal. La plupart des cas de neurotoxicité sont apparus chez des patients insuffisants rénaux recevant des posologies […]

Contre-indication des médicaments à base de valproate utilisés en psychiatrie chez la femme enceinte et la femme en âge de procréer sans contraception efficace.

Cette nouvelle mesure prise par l’ANSM, effective au 7 juillet 2017, vise à ne plus exposer d’enfants aux risques d’un traitement par valproate au cours de la grossesse chez des patientes présentant un trouble bipolaire. En effet, les enfants exposés in utero au valproate présentent dans 30 à 40% des cas un risque de troubles graves du développement ou du comportement et/ou, dans plus de 10% des cas, un risque de malformations congénitales. Ainsi, une mention alertant sur cette contre-indication […]

Lévétiracétam 100 mg/ml, solution buvable (Keppra® et génériques) : erreurs médicamenteuses liées aux seringues doseuses, ayant entrainé un surdosage.

Résumé Des cas de surdosage accidentels, jusqu’à 10 fois la dose recommandée, ont été rapportés avec lévétiracétam, solution buvable. La majorité des surdosages sont apparus chez des enfants âgés de 6 mois à 11 ans en raison : Soit de la délivrance ou de l’utilisation d’une présentation contenant une seringue doseuse non adaptée à la tranche d’âge du patient (par exemple, confusion entre la présentation contenant la seringue doseuse de 1 ml et celle de 10 ml, conduisant à un […]

Erreurs médicamenteuses avec fosphénytoïne sodique (Prodilantin®) pouvant être d’issue fatale en particulier chez les enfants âgés de moins de 5 ans (utilisation hors AMM).

Des erreurs médicamenteuses, notamment des surdosages, ont été signalées avec du fosphénytoïne sodique (Prodilantin®). Iils peuvent être responsables d’arrêts cardiaques et/ou de décès. Certains signalements font mention de l’utilisation de fosphénytoïne sodique (Prodilantin®)  hors AMM chez des enfants de moins de 5 ans, associée à un pourcentage plus élevé, en comparaison des autres groupes d’âge, de cas de surdosages d’issue fatale. Pour rappel, le fosphénytoïne sodique (Prodilantin®) n’est pas indiqué chez l’enfant de moins de 5 ans et la sécurité […]

Etude observationnelle ANSM-CNAMTS de l’exposition à l’acide valproïque et ses dérivés au cours de la grossesse en France.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) publient les résultats d’une étude épidémiologique initiée en 2015 et réalisée à partir des données du système national interrégimes de l’assurance maladie (SNIIRAM). Elle a pour objectif principal d’estimer la fréquence de l’exposition à l’acide valproïque et ses dérivés chez les femmes enceintes et son évolution durant la période 2007 à 2014, de façon globale et selon […]

Acide valproïque et dérivés (Dépakine® , Dépakote® , Dépamide® et génériques) pendant la grossesse : risque de malformations et de troubles neuro-développementaux.

En France, l’acide valproïque (valproate) est uniquement indiqué dans le  traitement de l’épilepsie1 (Dépakine® et génériques) et en deuxième intention dans les épisodes maniaques du trouble bipolaire2  (Dépakote® et Dépamide®). L’effet tératogène (malformatif) lié à la prise d’acide valproïque pendant la grossesse est connu depuis de nombreuses années et mentionné dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) de l’ensemble des spécialités à base d’acide valproïque (depuis la validation de l’AMM en 1986).  Des connaissances acquises plus récemment, notamment pharmaco-épidémiologiques, […]