Rechercher un article par date :

Archives du mot-clef grossesse

Arrêt de commercialisation de la lotion anti-poux Prioderm® (malathion) à la suite du renforcement de ses conditions de prescription

Le médicament Prioderm® est indiqué pour le traitement des poux du cuir chevelu. A l’occasion d’une révision de son Autorisation de mise sur le marché (AMM), l’ANSM a décidé de restreindre son utilisation, en rendant la prescription médicale obligatoire[1] , et de renforcer les contre-indications et précautions d’emploi en raison de ses effets indésirables parfois préoccupants. Suite à cette décision, les laboratoires Mylan ont décidé d’arrêter la commercialisation du médicament, qui ne sera donc plus disponible après écoulement des stocks […]

Nouvelle contre-indication pendant la grossesse pour les rétinoïdes utilisés par voie cutanée dans le traitement de l’acné

Les traitements par voie cutanée à base de rétinoïdes (trétinoïne, isotrétinoïne, adapalène, tazarotène), principalement utilisés dans le traitement de l’acné, sont désormais contre-indiqués chez la femme enceinte ou planifiant une grossesse. Les rétinoïdes utilisés par voie orale sont d’ores et déjà contre-indiqués dans cette population et plus largement chez toutes les femmes en âge de procréer sans contraception efficace. Les médicaments à base de rétinoïdes sont utilisés en dermatologie et cancérologie. Ils sont disponibles sous forme orale (gélule, capsule molle…) […]

Valproate et dérivés : Contre-indication pendant la grossesse (sauf situations exceptionnelles) et programme de prévention des grossesses – Lettre aux professionnels de santé.

Information destinée aux neurologues, psychiatres, pédiatres, médecins généralistes, gynécologues, gynécologues obstétriciens, sage-femmes, centres de PMI et planning familial, pharmaciens hospitaliers et officinaux Le 31 mai dernier, la Commission européenne a entériné les recommandations de l’Agence européenne des médicaments (EMA) faisant suite à la réévaluation, initiée par l’ANSM, de l’utilisation du valproate chez les femmes enceintes et en âge de procréer. Désormais, afin d’éviter toute exposition pendant la grossesse à ce médicament tératogène (10,7% de malformations) et foetotoxique (jusqu’à 30 à […]

Comité de pilotage « antiépileptiques et grossesse » – Etude sur le risque de troubles neuro-développementaux précoces associé à l’exposition in utero à l’acide valproïque et aux autres traitements de l’épilepsie en Franc.

Un premier comité de pilotage s’est tenu ce jour au ministère des Solidarités et de la Santé en présence de toutes les parties prenantes pour faire le point sur les mesures en cours, dont celles concernant la réduction du risque pour les patientes, la prise en charge thérapeutique des femmes et des enfants, les études épidémiologiques et le dispositif de réparation de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM). L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé […]

Actualisation des mesures de réduction du risque lié à l’exposition au mycophénolate au cours de la grossesse.

Le mycophénolate [mycophénolate mofétil (CellCept® et génériques), mycophénolate sodique (Myfortic® et génériques)], indiqué pour prévenir un rejet de greffe, est un tératogène majeur chez l’être humain : chez les femmes enceintes exposées, le mycophénolate entraîne 45 à 49 % d’avortements spontanés et 23 à 27 % de malformations congénitales chez les nouveau-nés vivants. L’information réitérée des patientes reste donc essentielle face aux risques encourus afin de pouvoir anticiper le projet de grossesse et modifier le traitement avant la grossesse. Les […]

Le valproate est interdit pendant la grossesse et ne doit plus être prescrit aux filles, adolescentes et femmes en âge de procréer (sauf circonstances exceptionnelles).

Le valproate est un traitement de l’épilepsie et des épisodes maniaques des troubles bipolaires. Le valproate est un tératogène puissant. Il entraîne un taux élevé de malformations (plus de 10 %) et/ou de troubles neuro-développementaux (30 – 40 %) chez les enfants exposés pendant la grossesse. Dès juillet 2017, face à l’utilisation encore trop importante du valproate chez les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir, l’ANSM a décidé de le contre-indiquer chez ces femmes dans le traitement des épisodes […]

Information relative à l’offre thérapeutique en gynécologie suite à l’arrêt de commercialisation de Cytotec® (misoprostol).

Le laboratoire Pfizer a décidé de cesser d’approvisionner le marché français en Cytotec® à partir du 1er Mars. Cette décision n’entraîne pas de rappel des lots d’ores et déjà disponibles dans les pharmacies. Dans la perspective de cette rupture définitive à venir, l’ANSM a tout mis en œuvre pour assurer la continuité d’accès aux traitements des patientes dans les indications de gynécologie-obstétrique. L’ensemble des informations sur l’offre thérapeutique est disponible sur le site du Ministère des Solidarités et de la […]

Misoprostol sous forme de Cytotec® : Arrêt de commercialisation à compter du 1er mars 2018.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été informée de la décision de la société Pfizer de mettre fin à la commercialisation de la spécialité Cytotec®. L’ANSM met tout en œuvre pour assurer une continuité d’accès aux traitements pour les patientes. Cytotec® est une spécialité contenant du misoprostol commercialisée depuis 1987 en France. Ce médicament est indiqué dans le traitement préventif ou curatif de l’ulcère et des lésions gastroduodénales induites par les anti-inflammatoires non […]

Médicaments contenant du valproate : Le niveau d’application des conditions de prescription et de délivrance est insuffisant.

Plusieurs mesures ont été mises en place par l’ANSM depuis 2015 afin de réduire les risques liés à l’utilisation pendant la grossesse des médicaments contenant du valproate ou un dérivé (Depakine®, Depakine Chrono® 500, Micropakine®, et génériques, Depakote®, Depamide®) et en particulier une démarche sécurisée de prescription et de délivrance. Cette démarche repose sur la présentation en pharmacie pour les patientes d’un formulaire d’accord de soin cosigné avec le médecin spécialiste associé à une ordonnance de ce spécialiste datant de […]

Mise en place du pictogramme «femmes enceintes» sur les boites de médicaments.

Un pictogramme «femmes enceintes» arrive, à compter du 17 octobre 2017, sur les boîtes de médicaments présentant des risques pour les femmes pendant leur grossesse. Il est apposé par les laboratoires sur les médicaments concernés et permet une meilleure visibilité de l’information relative à ces risques, déjà signalée dans la notice du médicament. Les femmes pourront rencontrer deux modèles de pictogrammes sur les boîtes de médicaments concernés : Pictogramme «danger», signale aux patientes que le médicament doit être utilisé uniquement […]