← Précédent

Erlotinib (Tarceva®) : Restriction de l’indication dans le traitement de maintenance des CBNPC aux seuls patients dont les tumeurs présentent une mutation activatrice de l’EGFR.

L’étude IUNO a conclu que le rapport bénéfice risque de l’erlotinib n’est plus considéré comme favorable :

  • dans le traitement de maintenance des formes localement avancées ou métastatiques du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) après 4 cycles d’une première ligne de chimiothérapie standard à base de sels de platine chez les patients dont les tumeurs ne présentent pas de mutation activatrice de l’EGFR (récepteur du facteur de croissance épidermique).

L’indication dans le traitement de maintenance des CBNPC est donc maintenant restreinte aux seuls patients dont les tumeurs présentent une mutation activatrice de l’EGFR.

L’information produit du Tarceva® va donc être modifiée en conséquence.

 

Pour plus d’informations sur les résultats et les conséquences de cette étude de phase III, cf pièce jointe : Lettre aux professionnels de santé