← Précédent

Trimétazidine (VASTAREL® et ses génériques) : Modification des conditions de prescription et de délivrance.

Les conditions de prescription et de délivrance des spécialités contenant de la trimétazidine sont modifiées :

  • Les spécialités sont dorénavant inscrites sur la liste I des substances vénéneuses (au lieu de la liste II).
  • L’initiation du traitement est dorénavant réservée aux cardiologues.
  • Les cardiologues doivent réévaluer tous les ans l’intérêt du traitement pour le patient.
  • Dans l’intervalle, le renouvellement peut être réalisé par tout médecin, notamment par le médecin généraliste. Ces restrictions font suite à la persistance d’un niveau élevé d’usage hors AMM.

Pour rappel, la trimétazidine est limitée à certains patients atteints d’angor car elle expose à des effets indésirables neurologiques potentiellement graves. Cette mesure s’inscrit dans le parcours de soins élaboré par la Haute Autorité de Santé concernant la maladie coronarienne stable.

Depuis 2012, l’indication des spécialités contenant de la trimétazidine a été limitée au traitement symptomatique en association des patients adultes atteints d’angine de poitrine (angor) stable insuffisamment contrôlés, ou présentant une intolérance aux traitements antiangineux de première intention.

La trimétazidine expose les patients à des effets indésirables neurologiques potentiellement graves (symptômes parkinsoniens tels que tremblements, akinésie ou hypertonie) et doit être réservée aux seuls patients précités

Des études d’utilisation conduites récemment montrent que ces spécialités restent très prescrites en France, dans des indications hors AMM dont le rapport bénéfice/risque est jugé négatif, notamment pour le traitement symptomatique des vertiges et acouphènes, ou de l’hypertension artérielle primaire.