← Précédent

Aflibercept (Zaltrap®) et risque d’ostéonécrose de la mâchoire.

L’aflibercept (Zaltrap®)  en association avec la chimiothérapie irinotécan/5-fluorouracile/acide folinique (FOLFIRI) est indiqué chez les adultes atteints d’un cancer colorectal métastatique (CCRM) résistant ou ayant progressé après un traitement à base d’oxaliplatine.

Un examen bucco-dentaire ainsi que des soins dentaires préventifs appropriés doivent être recommandés avant d’instaurer un traitement par aflibercept. Chez les patients traités par aflibercept et qui ont précédemment reçu ou qui reçoivent des bisphosphonates intraveineux, les interventions dentaires invasives doivent, si possible, être évitées.

  • Des cas d’ostéonécrose de la mâchoire ont été rapportés chez des patients atteints de cancer et traités par aflibercept (Zaltrap®).
  • Plusieurs d’entre eux avaient reçu un traitement concomitant à base de bisphosphonates intraveineux, pour lesquels l’ostéonécrose de la mâchoire est un risque identifié.
  • L’aflibercept  peut être un facteur de risque supplémentaire à la survenue d’une ostéonécrose de la mâchoire.
  • Ce risque doit particulièrement être pris en considération lorsque l’aflibercept et les bisphosphonates intraveineux sont administrés de façon concomitante ou séquentielle.
  • Les interventions dentaires invasives constituent également un facteur de risque identifié d’ostéonécrose de la mâchoire. Un examen bucco-dentaire ainsi que des soins dentaires préventifs appropriés doivent être recommandés avant d’instaurer un traitement par aflibercept.
  • Chez les patients traités et qui ont précédemment reçu ou qui reçoivent des bisphosphonates intraveineux, les interventions dentaires invasives doivent, si possible, être évitées.

Pour plus d’informations cf lettre d’information : Lettre aux professionnels de santé